avec-des-textes-en-francais-ou-en-allemand-le-concept-du-magazine-baguette-amp-marmelade-place-sous-

DOMINIQUE

Co-fondatrice du magazine Baguette&Marmelade

Je m’appelle Dominique Fritsch, je suis alsacienne et correctrice dans l’édition. Je suis co-rédactrice du jeune magazine des enfants en français et en allemand Baguette&Marmelade dont le premier numéro est paru en septembre 2020. La voix allemande du magazine est Ilona Maier, bavaroise pour être précise et designer au quotidien. Nous nous connaissons depuis une quinzaine d’années. Quand Ilona est venue travailler à Strasbourg, je suis partie vivre en Bavière, mais aujourd’hui, nos familles vivent toutes les deux en Alsace et nous avons mijoté ce projet ensemble ici. Une association a été fondée pour soutenir cette initiative. Nous avions envie de partager de manière ludique et esthétique nos cultures avec les enfants, de faire connaître des artistes des deux côtés du Rhin.


Présentez-nous plus concrètement Baguette&Marmelade : Pourquoi avoir choisi la cible des jeunes enfants ?

Baguette&Marmelade est un magazine interculturel en français et en allemand. Les deux langues cohabitent sans traductions (mais avec un petit lexique). Nous avons choisi le concept du magazine pour proposer différents formats et entrées de lecture et combiner des formes variées de l’art selon un fil conducteur thématique. L’audace, l’amitié, le voyage et la nature ont été nos premiers sujets.


Au programme de chaque numéro : deux histoires différentes illustrées à lire et écouter en version originale, une bande dessinée ; une recette de cuisine ou un bricolage pour s’amuser et expérimenter ; une petite correspondance entre deux enfants, deux membres de la famille ou amis. Nous travaillons aussi avec des expressions idiomatiques ou non : par exemple les Allemands ont littéralement une faim d’ours tandis que nous autres Français, c’est une faim de loup que nous avons. Un petit dossier « de culture générale » rhénane est créé autour d’une légende ou de personnalités et nourri de nombreux documents iconographiques (photos, gravures, peintures, cartes postales, couvertures de livres), car l’illustration a aussi une histoire.


Le magazine s’adresse aux enfants de 7 à 12 ans et peut être destiné à des apprenants de l’allemand qu’ils soient en classe mono- ou bilingue, à des apprenants du français en pays germanophones, à des enfants de familles « franco-allemandes »… Des enseignants nous écrivent y trouver un support pédagogique ou des séances de travail en classe. Le public du magazine peut se trouver en France, Allemagne, Suisse, Autriche, Belgique ou Luxembourg !


Ce public des enfants nous l’avons choisi par goût personnel, sans doute inspirés de notre expérience et de nos propres enfants. Nous avions envie de mettre ce monde « entre deux cultures, avec deux cultures, entre deux langues, avec une autre langue » en mots et en images.


Quels conseils donneriez-vous aux parents qui souhaitent apprendre d'autres langues à leurs enfants ?

Apprendre en s’amusant est notre principal souhait. Faire et laisser s’exprimer les enfants, les laisser parler même avec leurs fautes en est un autre. La langue est notre moyen d’échanger avec autrui. Les laisser accepter de comprendre « en gros » et pas toujours dans le détail. À leur âge, la spontanéité et le goût de l’échange priment.


Pensez-vous que les acteurs publics soutiennent le bilinguisme, à échelle régionale comme nationale ?

En Alsace, nous avons une vision particulière du bilinguisme et baignons dans une culture pétrie d’histoire et de langues. Nombre d’acteurs y sont sensibles, je ne peux juger des moyens réellement mis en œuvre. Mais nombreux sont au rendez-vous pour ouvrir des portes à notre initiative. Le maire de ma commune a offert de très nombreux abonnements aux enfants de ses écoles, le Rectorat de l’académie de Strasbourg a permis aux établissements (et leur CDI) de souscrire gratuitement des centaines d’abonnements, les Affaires culturelles et la Région Grand Est nous ont également apporté une aide financière. Ce sont là de premiers signaux forts et variés.


Baguette&Marmelade, c’est :

  • 3 numéros par an : septembre, janvier et mai

  • 48 pages

  • Proposé au numéro (7,80 € + frais de port) ou sur abonnement (24 € frais de port inclus).

info@baguette-marmelade.com